Fettucini al Limone 

images

 

Cette spécialité de Florence est une véritable merveille imaginée, nul doute, par le dieu Soleil, surtout lorsque servie à la mi-février, quand la température atteint des records de froid.

Non, mais, sans blague, qui donc a bien pu pensé à jumeler pâtes et citron. Je ne peux dire que bravo! Un jour, j’ai reçu un couple d’amis à la maison et leur ai servi ce plat.

Je venais à peine de faire le service quand, nature oblige, j’ai dû m’excuser de table  un court moment. Les gémissements et les soupirs que j’ai entendus sur mon chemin du retour à la salle à dîner ont figé mes pas. J’étais certaine de les surprendre dans une étreinte amoureuse des plus langoureuses. Poussant quelques toussotements pour annoncer mon arrivée, je les ai trouvés en extase devant leur plat, les yeux fermés. Sensuel, ce plat, à coup sûr.

J’ai trouvé une recette de fettucini al limone dans le livre Marcella’s Italian Kitchen, un des premiers livres de la regrettée Marcella Hazan, ma mentore de cuisine authentique italienne, un livre qui m’a été offert en 1993 par une amie de très longue date. Brenda était pour moi, à l’époque et jusqu’à ce jour, un modèle d’excellence, de créativité et de délicatesse.

Aujourd’hui, ce livre tient à un fil, tellement je l’ai consulté. De sa fine et belle plume calligraphique, Brenda avait repris une citation du réalisateur George Miller en guise de dédicace. Celle-ci me fait sourire, encore et toujours, chaque fois que j’ouvre le livre, car si vraie : ‘The trouble with Italian food is that five or six days later, you’re hungry again.’

Rien de plus simple, et, oui, riche. Très riche, le genre de plat qu’on s’offre rarement, mais oh! si heureusement. On peut également le servir en accompagnement d’une viande ou d’un légume grillé en plus petite quantité pour « alléger » notre sentiment de culpabilité.

Pour ma part, j’ai toujours cru que certains plats valent leur pesant de calories en trop. C’est bien l’unique fois que vous m’entendrez prononcer ce mot, « calories », car je l’ai en horreur, de même que le mot « diète », pour avoir grandi dans un monde obsédé par ces deux mots.

Revenons aux petits plaisirs de la vie, un plat fumant de fettucini al limone.

 

INGRÉDIENTS (4 à 6 personnes)
4 c. à table (60 ml) de beurre doux
1 t (250 ml) de crème 35 %
2 c. à table (30 ml) de jus de citron fraîchement pressé
Le zeste râpé de 4 citrons, sans trace aucune de la pulpe blanche et amère qui se trouve entre l’écorce et la chair du citron
Pâtes fettucine, sèches ou fraîches
1/2 t (125 ml) de fromage parmigiano-reggiano, plus un peu plus pour saupoudrer à table

On s’appliquera ici à trouver les citrons les plus frais et les plus goûteux qu’on puisse trouver sur le marché, car c’est ce qui confère à ce plat son parfum divin.

On reconnaît un citron frais et juteux par sa fermeté, la brillance de son écorce et par son parfum. Une légère pression de l’ongle dans l’écorce devrait faire jaillir l’huile essentielle du citron, signe infaillible de sa fraîcheur.

Choisir une casserole assez grande pour contenir les pâtes par la suite. Faire fondre le beurre dans la crème à feu moyen. Lorsque la crème commence à frémir, ajouter d’un trait le jus de citron et bien mélanger. (La crème caillerait si la crème n’était pas bouillante.) Ajouter le zeste de citron finement émincé et bien mélanger, puis baisser le feu à doux jusqu’à ce que la crème épaississe, réduisant son volume de moitié, mais pas plus, car les les pâtes, une fois cuites « al dente », absorberont une partie de la sauce à la crème. Retirer du feu.

Cuire les pâtes fettucine « al dente » dans de l’eau salée. Égoutter l’eau des pâtes puis ajouter à la sauce à la crème parfumée au citron sous une chaleur basse et bien mélanger 15 à 20 secondes.

Transférer les pâtes et la sauce dans un plat de service réchauffé. Ajouter le fromage parmesan et bien mélanger deux ou trois fois, puis servir, et voyez de vos propres yeux vos invités s’envoler au paradis.

Variations
On peut ajouter d’autres parfums à table : tomates séchées finement émincées, poudre de  piments d’Espelette, câpres poêlées, fines herbes fraîches (thym, basilic, aneth), et quoi d’autre encore… On peut aussi alléger cette recette en substituant la moitié de la crème avec du bouillon de poulet.

Servir avec une salade verte de cresson, de radicchio ou autres verdures de votre goût, du rappini, par exemple.

Buon appetito!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s