L’été, d’assault

on

Nous l’avons tant espéré et puis, en l’espace de quelques semaines, le voilà qui jaillit dans toute sa splendeur, sans pudeur, se métamorphosant de jour en jour sous nos yeux ébahis. Enfin, l’été!

Se délecter de petits fruits frais du Québec, de sorbets à la fraise ou au citron suret. L’été, c’est les oiseaux qui font la fête; l’éclat et la douce musique de l’eau qui jaillit des fontaines dans les parcs de la ville et des arrosoirs qui s’inclinent comme dans une valse d‘un côté puis de l’autre; le son mélodieux des criquets en quête de conquêtes; les couchers de soleil à couper le souffle qu’enfin on prend le temps d’admirer; les retrouvailles en famille et entre amis à la maison et en terrasse, un daiquiri au melon ou un éclatant Riesling à la main; les soupes froides; les bouchées estivales, tout en fraîcheur, croquantes ou soyeuses, toutes savoureuses; la joie des tenues plus légères, les orteils à l’air; les concerts en plein air; les déjeuners sur l’herbe, les promenades en forêt et en montagne; le repos, le sain repos, qui s’exprime de toutes sortes de façons, comme par la lecture jouissive à l’ombre d’un arbre centenaire; les enfants qui s’en donnent à coeur joie dans la rue ou dans le parc plus tard qu’à l’habitude. Que de joies, l’été. La renaissance, année après année.

Cela nous revient à tout un chacun de tisser la toile de beaux souvenirs pour nos vieux jours.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s